Ermitage de la Mare de Deu de la Roca, Mont-roig
Distance de L’Hospitalet de l’Infant : 5 Km
Type d'activité : Culturelle / Paysage
Temps requis : 2 heures


Le sanctuaire de "la Mare de Deu de la Roca" (Notre-Dame du Rocher) est perché sur une falaise spectaculaire formée de roches rouges. L’ermitage est déjà mentionné dans des documents datant de l’année  1230. Le sanctuaire actuel a été fondé en 1299 pour abriter une statue en bois de la Vierge Marie qui a été vénérée sur ce site.
Initialement se trouvait un château féodal du XIIIème siècle, dont il reste le mur de défense entourant l’édifice et qui peut être vu sur le côté gauche de l'entrée. Les dates de 1655 et 1786 inscrites sur la voûte de la porte d'entrée confirment que le sanctuaire a été agrandi en raison de sa popularité croissante en tant que lieu de pèlerinage.

L’ermitage a souffert par la suite de plusieurs événements dévastateurs. En 1811, il a été pillé et brûlé par les troupes napoléoniennes. Puis il a été reconstruit, pour être de nouveau détruit pendant la guerre civile espagnole. Après la guerre, les habitants de Mont-Roig ont reconstruit leur ermitage et ont reproduit l'ancienne statue de la Vierge. Mais cette nouvelle statue n'a pas été destinée à perdurer : elle a été volée en 1979. Une nouvelle a été construite en 1980, que l’on peut encore admirer dans l'église aujourd'hui.

Avec son histoire tourmentée, l'ermitage est un lieu entouré de légendes, et lorsque vous prenez le chemin de l'ermitage, il vous suffit d’un regard pour sembler voir les fantômes d’anciens visiteurs mystérieux !

Une légende remonte à l'époque de la Reconquista : il était une fois un roi Maure qui montait jusqu'à l'ermitage sur son cheval avec l'intention de piller le sanctuaire. Alors qu'il était à l'intérieur de l'église, de gros nuages ont commencé à obscurcir le ciel, le tonnerre a grondé et des éclairs zébraient le ciel, et toutes les bougies dans l'église se sont tout à coup éteintes, laissant le chevalier dans l'obscurité complète. Il rassembla son butin en toute hâte, sortit dans la cour, monta sur son cheval et se précipita sur le chemin, au bas du rocher. Mais le cheval, effrayé par le tonnerre, se cabra et glissa sur les rochers. Le chevalier et sa monture tombèrent dans le ravin, à l'endroit que l’on appelle aujourd'hui «la descente du roi Maure» ("Baixada del Rei Moro"). A cet endroit, vous verrez la profonde empreinte laissée par le cheval alors qu’il se précipitait dans le ravin ! Certains jurent même que par temps clair ils ont entr’aperçu la silhouette du chevalier sur son cheval sur le côté opposé de la gorge...